Analyse et réflexion

« Une zone de guerre » : à Lyon, la justice réprime les débordements de la finale à coup de prison ferme

« Ils ont transformé cette ville en zone de guerre ». C’est ainsi que la procureur du tribunal de grand instance de Lyon justifiait les interpellations et les jugements de plus d’une vingtaine de personnes suite aux débordements du 15 juillet. Retour sur une journée de procès où la justice lyonnaise, de plus en plus décomplexée, n’hésite plus à demander des peines de prison ferme avec mandat de dépôt pour de simples vols de maillot de foot’.

Infos locales

La police éborgne encore. Dimanche 15 juillet, un lyonnais de 17 ans a perdu un œil après un tir de flash-ball

Comme des dizaines de milliers de personnes, Joachim, 17 ans, faisait la fête dimanche 15 juillet pour célébrer la victoire de l’équipe de France en coupe du monde. Sa soirée a viré au tragique quand une balle de flash-ball lui est arrivée en plein visage.

1 complément
Analyse et réflexion Droits sociaux - santé - services publics

Haro sur le handicap ! Après l’accès au logement, l’État s’attaque aux revenus et aux emplois des handi·es

Le gouvernement a réduit le taux de logements neufs accessibles aux personnes handicapées de 100 à 10 %. Il vient de rendre les travailleur·es invalides inéligibles à la prime d’activité. Pendant ce temps-là, le sénat a porté à 250 salariés le seuil obligeant à avoir 6 % de travailleur·es handicapé·es. L’attaque des droits des handi·es est totale.

A lire sur d’autres sites Migrations - sans-papiers

Non, la « fraternité » ne l’a pas emporté face au « délit de solidarité »

Le Conseil constitutionnel n’a pas abrogé le délit de solidarité avec sa décision Herrou. Au nom d’une fraternité rendue variable par l’exigence de lutte contre l’immigration irrégulière, il a étendu au délit d’aide à la circulation irrégulière des étrangers les exemptions bénéficiant à l’aide au séjour, tout en interdisant qu’elles jouent pour l’aide, même humanitaire, à l’entrée irrégulière.

Infos locales Répression - prisons

Victoire de l’équipe de France : à Lyon, la célébration accueillie par la répression policière

L’équipe de France s’est imposée peu avant 19h en finale de la coupe du monde. Très vite, de nombreuses personnes se sont rendues dans les rues pour y rejoindre celles qui s’y trouvaient déjà. Elles se sont vite fait reprimer. Ensuite on peut résumer la soirée à un festival des gaz policiers.

Mise à jour :

Analyse et réflexion Globalisation - capitalisme

Populaire ou pas, le foot est un cauchemar

Alors que l’équipe de France vient de se qualifier pour la finale de la coupe du monde 2018, il est de bon ton — y compris chez les militant·es supposément anti-autoritaires —, dans les conversations de couloir et de comptoir comme sur les réseaux sociaux, d’afficher son amour de ce sport "populaire" et de qualifier toute remarque hostile au cirque footballistique actuel de « mépris de classe » ou « d’élitisme ». La critique, ou même la seule mise à distance, du spectacle nationaliste et capitaliste qu’on nous livre semble inaudible. Coup de gueule en forme de lettre ouverte.

Infos locales Globalisation - capitalisme

Toujours plus captif de JCDecaux, le Grand Lyon pourrait introduire des panneaux publicitaires numériques dans les rues

Pour avoir l’air moderne, mais aussi pour faire les affaires du publicitaire JCDecaux, la Métropole de Lyon pourrait échanger dès 2020 le fait d’avoir des Vélo’v à assistance électrique contre l’installation d’écrans publicitaires dans les rues. Ou quand la « smart city » s’accompagne de pollution lumineuse.

Mémoire Mémoire

Retour sur la mort des compagnons Sole et Baleno et sur la lutte en Val Susa

Le 28 mars 1998 mourait Edoardo Massari dans la prison des Vallette. Baleno, comme l’appelaient ses amis , était retrouvé pendu au lit de sa cellule. L’anarchiste, le poseur de bombes, le voleur, le « terroriste » s’en est allé, vivant dans le feu d’une existence hors-la-loi. L’Etat pensait alors avoir éteint avec un cercueil l’étincelle de la révolte que Baleno attisera pourtant à jamais dans le cœur de ceux qui luttent.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info